La manif

"Manifestation" est un mot bien large, regroupant entre autre des manifestations culturelles, des expositions... J'emploierai donc le terme de manif pour désigner le cortège politique qui défile dans la rue.

J'ai suivi beaucoup de manifs dans ma vie, sans réfléchir, sans analyser. Mais j'ai toujours trouvé cela bizarre. La manif est la principale forme de revendication actuelle sur toute la planète (Hong Kong , Birmanie, Russie...). Si on en croit la TV, il y a des manifs dans tous les pays non démocratiques. C'est vraiment curieux que cette forme de contestation soit aussi répandue.

En France les syndicats appellent souvent à participer à une manif qu'ils organisent. Ce sont les syndicats qui nous ont guidés pour organiser une manif: nous faisons un cortège, avec un point de départ, un point de dispersion, un tracé dans les belles artères des grandes villes, des pancartes et un maximum de bruit (en général). Et quand il n'y a plus de syndicats pour organiser une manif, on se passe d'eux, mais on calque leur manière de faire.

Pourquoi les syndicats appellent-il à la manif et pas à d'autres formes d'action? Les dirigeants des syndicats ne sont pas forcément choisis par les adhérents de base, et on peut avoir l'impression qu'ils sont comme cochon avec les le pouvoir. Du coup, ils nous habituent à utiliser cette forme de protestation plutôt qu'une autre. Dites-moi si je me trompe, mais depuis 2003 en France, les manif n'ont plus jamais servi à rien. Et si la manif permettait au gens de se mobiliser sur cette forme d'action (inutile?) plutôt que sur une autre?

Les syndicats appellent aussi parfois à la grève générale. Un complotiste dirait alors que cela permet d'évacuer le trop plein de contestation dans une action qui ne peut pas se poursuivre longtemps à cause du problème financier. Tout le monde est alors content, les uns parce qu'ils pensent avoir agit, les autres parce qu'ils ont limité les dégâts (le but est d'apaiser la contestation). Une manif ferait alors la même chose si le trop plein de contestation est plus faible.

Analyser une manif

En général, il y a un but clair (retrait d'une loi, augmentation des salaires). Parfois, c'est moins clair. Après le Bataclan, il y a eu une manif de protestation. A qui s'adresse le message? Que veut-on obtenir pour ne plus continuer le cortège?

Parmi les atouts positifs, de la manif, on peut citer:
- cela permet aux gens de se rencontrer, de voir qu'ils ne sont pas tout seuls
- la manif est légale (pour peu qu'elle ait été déclarée)
- c'est assez facile à organiser parce qu'on a l'habitude
- dans l'esprit de beaucoup de personnes, on ne peut faire que cela, et on a agit
- il faut un effet de masse, plus il y a de gens plus cela a des chances de gagner.

Mais il y a pas mal d'aspects négatifs:
- depuis 2003, cela ne fonctionne plus, et si on voit ce qui se passe dans certains pays, même avec 10% de la population, cela ne fonctionne pas mieux
- plus on fait de manif sur un sujet donné, plus le nombre de participant diminue (en France). Et donc c'est de moins en moins efficace.
- le coût temporel est important, c'est fatiguant
- même financièrement, certains doivent "venir de loin", ou parfois "prendre une journée"
- il y a la possibilité d'avoir des blessés, et même des morts (peu en France, mais cela est arrivé)
- c'est assez compliqué d'intégrer des gens qui ne sont pas à 100% partants
- il faut que tout le monde fasse la manif en même temps, parfois ce serait mieux le mardi (enseignants) ou le dimanche (indépendants)...
- à cause des effets collatéraux (casseurs) la manif n'est pas bien vue pour beaucoup de gens, pour des magasins sur le passage...

C'est au vu des ces inconvénients et à la probabilité très faible de gagner que l'on peut se poser la question du pourquoi de cet engouement pour les manif. Tant qu'on mettra dans le crâne des gens qu'il n'y a pour protester que la manif et la grève, on ne s'en sortira pas.